Les missions et cibles des membres du réseau Alliance

1- Les missions du réseau Alliance

2- Les cibles du réseau Alliance

A- Les bases sous marines de l'Axe (surveillance marîtime sous réseau Sea Star)

1-La base sous marine de Brest

Base Sous-Marine de BREST

 

Le premier U-Boot qui arrive à Brest est l'U-65 (Type IX-B) du K.L. Hans-Gerrit von STOCKHAUSEN en Août 1940.

Le 5 Septembre 1940, la Kriegsmarine, sous les ordres du Vizeadmiral Hans STOBWASSER, remet en état l'arsenal.

La Kriegsmarine utilise les installations de la PENFELD. En 1941 la construction du U-Bunker débute à l'emplacement de la base d'hydravions, aux pieds de l'Ecole Navale, au lieu-dit "Les 4 pompes".

Principales données sur l'U-Bunker :
- Dimensions : 300 x 175 x 18 mètres.
- 15 bassins dont 10 cales sèches.
- Bassins séparés par des murs de 1 à 2 mètres d'épaisseur. Côté mer les bassins sont fermés 1/3 supérieur par une dalle de béton et en dessous par des volets métalliques mobiles pare-éclats.
- Dalle de couverture 4,20 mètres au début puis renforcée à 6,10 mètres.
- Aux angles ont été construits des blockhauss supportant des matériels de Flak et appareils de détection.
- Début des travaux 1941, fin été 1942.
- Construit en 500 jours. 500.000 m³ de béton, pour l'organisation TODT, par l'entreprise Juluis Berger => matériel et personnel filiale de la Société Campenon-Bernard. ( 1562 personnes + 8458 requis )
L'inauguration complète des installations a lieu le 13 Mai 1942 en la présence de l'Amiral Hans STOBWASSER, du chef de cabinet de SPEER (Xavier DORSCH), du Korvettenkapitän Günter HESSLER représentant le commandement des U-Boote et des membres des équipages de la 1.U-Flottille et 9.U-Flottille.

Les U-Boote peuvent se servir des premières alvéoles dès fin 1941.
Le 13 Septembre 1941, la première tranche de l'U-Bunker est inaugurée en grande cérémonie par l'U-372 du K.L. Heinz-Joachim NEUMANN. Quelques jours plus tard, l'U-83 du K.L. Hans-Werner KRAUS vient s'amarrer dans une alvéole, pour effectuer des essais de machine.
Deux Flottilles sont basées à Brest :
- 1.U-Flottille (Flottille "Weddigen") arrivant de Kiel en Juin 1941, est équipée de Type II, puis passe au Type VII et également au Type IX .
- 9.U-Flottille créée à Brest en Novembre 1941, est équipée de Type VII.
Il est à noter que la 1.U-Flottille est composée depuis Janvier 1940 des anciennes 1.U-Flottille, 3.U-Flottille et 5.U-Flottille.

La 1.U-Flottille est commandée :
- De Janvier 1940 à Octobre 1940 par le K.K. Hans ECKERMANN (U-A, U-20).
- De Novembre 1940 à Février 1942 par le K.K. Hans COHAUSZ (U-30, U-A) ( Qui prendra le commandement de la 11.U-Flottille à Bergen ).
- De Mars 1942 à Juillet 1942, intérim par le K.L. Heinz BUCHHOLZ (U-24, U-15, U-195, U-177), .
- De Juillet 1942 à Septembre 1944 (Date de la dissolution de la Flottille) par le K.K. Werner WINTER (U-22, U-103).

La 9.U-Flottille est commandée :
- De Novembre 1941 à Mars 1942 par K.L. Jürgen ŒSTEN (U-61, U-106, U-861).
- De Mars 1942 à Août 1944 (Date de la dissolution de la Flottille) par K.K. Heinrich LEHMANN-WILLENBROCK. (U-8, U-5, U-96, U-256). Quitte Brest à bord de l'U-256 et prend le commandement de la 11.U-Flottille à Bergen.
Deux as de l'arme Sous-Marine ont eu pour port d'attache Brest :
- K.L. Reinhard SÜHREN (U-564) : 18 navires avec un total de 95000 tonnes. Il fût officier de quart sous les ordres d'Herbert SCHULTZE (U-48).
- K.L. Adalbert SCHNEE (U-201) : 24 navires avec un total de 89000 tonnes.



 

Base Sous-Marine de Brest


 

U-Bunker de Brest


 

Année de début de la construction.
1941
Année de fin de la construction.
1942
Bunker
300 mètres de long
175mètres de large
18 mètres de haut
Epaisseur du toit.
4,20 mètres au début et 6,10 mètres par la suite .
Nombre d’Alvéoles.
15.
Les 5 premières à l’Ouest.
A,B,C,D,E = Bassins à flot.
108 m de long 19 m de large.
2 sous-marins peuvent s'y mettre.
Ensuite 10 autres alvéoles
1 à 10 = Cales sèches
les 8 premières 80 de long.
les 2 autres 108 de long.
19 m de largeur.
Tirant d'air
Bassins A à E et Bassins 1 à 8 : 9,80 mètres
Bassins 9 et 10 : 11,90 mètres
Profondeurs
Bassins A à E : 4,20 à 6,20 mètres
Puissance électrique
3 groupes Rateau de 600 cv chacun
( 1 seul est assez puissant pour alimenter toutes les installations du U-Bunker )


 

Un total de 82 attaques par la R.A.F. et l'U.S.A.A.F. auront lieu contre la Base Sous-Marine.
Le U-Bunker va subir 3 attaques aériennes importantes, par les LANCASTER du Squadron n°617.

 

Date du bombardement
5 Août 1944
12 Août 1944
13 Août 1944
Nombre de Lancaster
17
11
28
Nombre de Lancaster ayant bombardé
13
8
5
Nombre de Talboys ( 5,5 tonnes ) au but
5
3
1

 

Cinq des coups au but ont pu percer le toit de l'U-Bunker, formant des trous de 5 mètres de diamètre.
Les dégats dans les alvéoles sont très superficiels et aucuns U-Boote ne semblent avoir été touchés, grâce à la structure "Fangrost". (Détails)

Le 04 Septembre 1944, le dernier U-Boot à quitter l'U-Bunker est l'U-256 du K.K. Heinrich LEHMANN-WILLENBROCK.
Lorsque le VIII Corps américain libère Brest après de furieux combats, il ne reste que l'U-415 (Type VII C), de l'O.L. Herbert WERNER, dans l'alvèole n°4.
Ce dernier a pu quitter Brest avec l'U-953 (Type VII C).

Lorsque la Marine Nationale prend en charge le U-Bunker, toutes les alvéoles sont encombrées par des navires sabotés par la Kriegsmarine à son départ, ainsi que par des mines, grenades etc...

source http://www.u-boote.fr/brest.htm

2-La base sous marine de Lorient (Keroman)

Base Sous-Marine de LORIENT

 

Base Sous-Marine de Kéroman (DR)



 

En Juin 1940 l’amiral Karl Dönitz B.D.U.(Befehlshaber der U-Boote : chef des sous-marins) décide d’installer la 2ème Flottille de U Boote à Lorient.

Le 07 Juillet 1940, l’U-30 (Type VII A) du Kapitänleutnant Fritz-Julius LEMP sera le premier à accoster à l’arsenal.

Ensuite l’U-34 (Type VII A), l’U-52 (Type VII B) et l’U-99 (Type VII B) et l’U-58 (Type II C).
Courant Août l’ U-37 (Type IX A),l’U-65 et l’U-123.


La Kriegsmarine remet en état les installations de l’arsenal (Entreprise M.A.N. : Maschinenfabrik Augsburg-Nürnberg).
Les slipway du port de pêche ne peuvent qu’être utilisés pour les Types II C. Les autres types sont trop longs et trop lourds.


Après le raid du 27 Septembre éffectué par la R.A.F. : construction de deux dom-cathédrales près des slipway et d'un U-Bunker à l’arsenal.

Le 25 Octobre est décidée la construction d’une Base Sous-Marine à Lorient ainsi qu’à La Pallice,Brest et Saint-Nazaire.
Pour Lorient le site choisi est la presqu'île de Kéroman près du port de pêche (20 hectares).

La construction commence en Février 1941. Près de 15000 ouvriers y travaillent à son apogée.

 

Pricipales entreprises
Brand AG
Travaux public
Gute Hoffnung Hütte
Portailes des alvéoles
Holzmann AG
Béton
MAN
Pompes, sas, chariots roulants
Siemens Bau Union
Travaux publics
Siemens Schukert AG
Électricité

Des petites et moyennes entreprises françaises prennent part aux travaux.
Il y a une noria de 200 camions jours.
Cent cinquante mille tonnes de fret terrestre circulent par mois.
Les lignes de chemin de fer existantes sont doublées, d'autres sont construites pour amener les matériaux à Keroman.

Les carrières ne sont pas assez nombreuses en Bretagne pour y amener les matériaux. L'O.T. ouvre une drague dans la Baie du Pouldu (Finistère Sud) pour y prendre du sable.

Le premier bunker est appelé Kéroman I (K I) suivi de Kéroman II (K II) et Kéroman III (K III). La construction de Kéroman IV (K IV) sera abandonnée presque aussitôt.
Quelques données sur les alvéoles.


La 2.U-Flottille est commandée :
- De Janvier à Mai 1940 par K.K. Werner HARTMANN (U-26, U-198).
- De Mai 1940 à Septembre 1941 par K.K. Heinz FISCHER (U-29).
- D'Octobre 1941 à Janvier 1943 par K.K. Viktor SCHÜTZE (U-19, U-11, U-25, U-103).
- De Janvier 1943 à Mai 1945 par K.K. Ernst KALS (U-130).


La 10.U-Flottille créée en Janvier 1942 est commandée par K.K. Günter KUHNKE (U-125) jusqu'à Octobre 1944 (Date de la dissolution de la Flottille).

Courant Août 1942 passage de Sous-Marins Japonais I 30, I 8, I29... (Type B1, JUNSEN 3)

L’activité de Kéroman se poursuivra jusqu’à la réddition en Mai 1945, avec quand même un fort ralentissement à partir de Juin 1944 .

Sur 168 U-Boote qui ont été à Lorient entre 1941 et 1944, 135 ont été coulés, soit 80% de perte.

Dès le 19 Mai 1945 la base reprend ses activités, mais maintenant pour la Marine Nationale Française. Le 31 Juillet le "Curie" (ex-H.M.S. "Vox") arrive pour son carénage, premier d’une longue série.


La Marine Nationale se sert alors de "prise de guerre":

. Le Blaison (ex U-123 type IX-B)  Détails
. Le Bouan (ex U-510 type IX-C)   Détails
. Le Laubie (ex U-766 type VII-C) Détails
. Le Millé (ex U-471 type VII-C) Détails
. Le Roland-Morillot (ex U-2518 type XXI) Détails

Dans les années 50 mise en construction de la série NARVAL (1200 Tonnes) .

. 1954 Mise en service du NARVAL Détails
. 1957 Mise en service du MARSOUIN Détails
. 1958 Mise en service du DAUPHIN Détailset du REQUIN Détails
. 1960 Mise en service de l’ESPADON Détails et du MORSE Détails

Refonte entre 1966 et 1969 .

Entre 1959 et 1960 Mise en service du type ARÉTHUSE (400 Tonnes) .

. ARÉTHUSE
. ARGONAUTE
. AMAZONE
. ARIANE

 

Entre 1964 et 1970 Mise en service du type DAPHNÉ (800 Tonnes).

. DAPHNÉ
. DIANE
. DORIS
. EURYDICE
. FLORE Détails
. GALATÉE
. MINERVE ( N’a jamais été affectée à Kéroman )
. JUNON
. VENUS
. PSYCHÉ
. SIRÉNE

Entre 1977 et 1978 Mise en service du type AGOSTA.

. AGOSTA
. BÉVEZIERS
. LA PRAYA
. OUESSANT

 

C’est le 11 Février 1997 que la Sirène met un terme définitif à Kéroman .



Base Sous-Marine de Kéroman

La Base Sous-Marine de Kéroman

Base Sous-Marine de Kéroman et le port de pêche
 
Base Sous-Marine de Kéroman
 
Base Sous-Marine de Kéroman

source http://www.u-boote.fr/brest.htm

3-La base sous marine de la Rochelle (La pallice)

Baselapallice08

 

 

 

 

 

 

extrait de wikipédia à completer.

La base sous-marine de La Rochelle est un immense blockhaus de la Seconde Guerre mondiale, destiné à abriter la 3e flottille de U-boots (109 unités) de la Kriegsmarine. Elle s'inscrit dans le contexte du Mur de l'Atlantique. Dans l'usage, on parle de la « Base sous-marine de La Pallice », La Pallice étant un quartier de La Rochelle (à l'ouest de la ville rue Autman).

La construction, confiée à l'organisation Todt, débute en avril 1941 à l'extrémité est du bassin à flots du port de La Pallice (aujourd'hui Grand port maritime de La Rochelle), et nécessite l'emploi de 2 143 travailleurs : 632 ouvriers, 1 172 manœuvres auxquels s'ajoutent 290 ouvriers et 49 manœuvres de l'organisation Todt, pour la plupart des travailleurs forcés du STO. Les conditions de travail sont particulièrement pénibles, les travaux se poursuivent jour et nuit pour s'achever en 1943.

Le bunker, qui occupe une surface de 3,5 hectares, mesure 192,25 mètres de long, pour 165 mètres de large et 19 mètres de hauteur. Ses murs font entre 2 et 3,5 mètres d'épaisseur, et sa toiture est composée de 2 dalles en béton fortement armé de 3,50 m d’épaisseur chacune, séparées entre elles par une chambre d'éclatement appelée Fangrost, qui joue un rôle anti-déflagration. L'ensemble représente un volume de 425 000 m3 de béton armé. Il est constitué de 10 alvéoles protégés par des portes blindées. Une écluse, fortifiée sur les mêmes principes que la base elle-même, a été également construite parallèlement à celle existante afin de protéger les bâtiments des bombardements pendant leur éclusage pour accéder au bassin à flot. De nombreux blockhaus sont dispersés sur le site, centrale électrique, réserves de carburant et de munition, ou de défense.

Bombardement du 16 septembre 1943