Les membres Francs-Macons

un exemple d'un membre d'Alliance initié à la Franc Maconnerie.

La Loge Equerre a compté dans ses rangs quelques Frères auxquels elle souhaite rendre hommage

La Loge Equerre, loge moulinoise du Grand Orient de France, a commémoré ses 120 ans, le 11 février 2007. Elle fut en effet officiellement installée le 11 février 1887, par le Frère Louis Amiable, Dignitaire du Grand Orient de France, Conseiller de Cour d'Appel et maire du Vème arrondissement de Paris.

Cette Loge travaille depuis cette date sans discontinuer, à l'exception d'une parenthèse "obligée" entre le 11 mai 1940 et la libération de Moulins, période au cours de laquelle les Francs-Maçons Moulinois ont été contraints de se "mettre en sommeil", après l'occupation de leurs locaux par les Allemands quelques semaines avant la publication des lois antimaçonniques.

CharlesRISPAL

Charles RISPAL : est né le 20 avril 1893 à Monselie (Cantal) dans une famille d’agriculteurs. Il est enseignant à l’école pratique annexée au lycée Banville de Moulins et adhère à l’union locale CGT.

Il est initié à la loge « La Cosmopolite » de Vichy le 17 juillet 1920 et sera affilié à la loge « Equerre » le 1er janvier 1929.

Le Journal Officiel du 26 septembre 1941 le cite comme étant un haut gradé de l’obédience (30°) Pour cette raison ill est mis à la retraite d’office et devient représentant ce qui facilite ses déplacements et l’aide dans son engagement de résistant. Il appartient au réseau « Patriam Recuperare » puis au groupe sud-est de la « Résistance Fer » et au réseau « Alliance ».

Il est arrêté par les Allemands entre le 28 février et le 2 mars 1943 non pas pour faits de résistance mais pour son appartenance à la franc Maçonnerie et pour propos imprudents. Il suit le parcours habituel : prison allemande de la Mal-Coiffée et acheminement vers Compiègne le 8 mars 1943. Il est déporté à Mauthausen le 16 avril 1943. Il reçoit le matricule n° 26196. Il est gazé au château d’Harteim en Autriche le 31 juillet 1944.

La rue Gaston à Moulins devient rue Charles Rispal après la guerre.

source : http://www.loge-equerre.org/hommageaquelques.html