histoire reseau guerre

Histoire du réseau Alliance

Historique et organisation générale de l’Alliance

 

1-Première période jusqu’au 18 Juillet 1941

Le chef fondateur est Georges Loustaunau –Lacau (alias « Navarre » ou « Coq ») arrêté le 18 Juillet 1941, déporté à Mathausen en 1943, revenu en 1945. Le réseau s’appelle « La Patrouille », En Avril 1941 le réseau compte environ 100 agents.

2- Deuxième période 1941-1944

Une fois le fondateur arrêté Marie madeleine Méric (alias « POZ 55 »  ou « Hérisson », ou « Cobaye »), qui était son adjointe dans la gestion du réseau depuis Octobre 1940, reprend sa tête jusqu’à la Libération.

Une première grande vague d’arrestation à lieu à partir de juillet 1941 par la Gestapo.

Le commandant Léon Faye (alias « Foc 9 », « Aigle », « Lion ») assiste Marie Madeleine Méric à partir de Juin 1942 à Septembre 1943, date à laquelle il fût arrêté puis déporté en Allemagne.

Il codirigea le réseau avec son ami le Colonel Edouard kauffmann (Alias « Criquet », « Manitou ») qui l’avait formé en Afrique du Nord et qui fut lui aussi arrêté en Septembre 1943, lors de la deuxième grande vague d’arrestation.

Le commandant Paul Bernard (alias « Martinet ») pris le relais en juillet 1943 pour remplacer Faye jusqu’au 17 mars 1944, date à laquelle il fût arrêté et déporté.

En Mai 1944, le réseau Alliance s’unit au B.C.R.A.  de de Gaulle.

3- Troisième période 1944 à la Libération

Jean Roger  (alias « Dragon» ou «Sainteny») puis Gilbert Beaujolin (alias « Caïman ») reprirent la codirection du réseau avec Marie Madeleine Méric du 17 septembre 1944 jusqu’à la libération.

4- Organisation générale

La Centrale (ou Etat Major du réseau) du réseau était mobile à travers la France afin d’éviter d’être localisée: ainsi Vichy fût la Centrale d’Octobre 1940 à Février 1941, puis Pau de février 1941 à Novembre 1941, Marseille de Novembre 1941 à Novembre 1942 puis la Dordogne de Novembre 1942 à Février 1943, Lyon de Février 1943 à Mai 1943, Paris de Mai 1943 à Avril 1944. Enfin successivement Paris, Aix en Provence et Tulle d’Avril 1944 à la Libération.

Région : Nord, Sud Ouest, centre, Est , Midi

Secteur : Paris, Lille, Normandie, Bretagne, Ile de France, Autun, Verdun, Lyon, Grenoble, Savoie, Vichy, Ussel, Tulle, Dordogne, Bordeaux, La Rochelle, Pau, Bayonne, Lourdes, Toulouse, Pyrénées, Marseille, Provence, vallée du Rhône, Nice, Italie.

Il y eu également une implantation Alliance en Afrique du Nord.

L’Etat Major était constitué de 1 ou 2 chefs de réseau, 1 centrale radio commandement, 1 secrétariat : dactylos, chiffreurs, expert, 1 PC agent de liaisons, 1 PC trésorier, 1 PC papier d’identité, 1 PC rendez vous et refuges.

Les moyens de communication :

  • Courrier Suisse /Londres ou Espagne/Londres ou Bretagne/Londres d’octobre 1940 à Avril 1944
  • Les postes Radio (maximum 20 en service en 1943) d’Avril 1941 à la Libération

Parachutage avec comité de réception à partir du 13 Aout 1941 en Dordogne (une trentaine)

Opérations Lysander à Ussel à partir d’Avril 1942 (14 opérations, 54 passagers A/R)

Opérations mer : bateaux  vers l’Angleterre en Bretagne (réseau Sibiril) en 1942/43, sous marins vers Gibraltar (5 novembre 1942, 7 novembre 1942), enlèvement au Lavandou par vedette rapide Britannique (février 1944)

Chaîne de passage par les Pyrénées pour agents « brulés » via Bézier et Oloron.