TREBOUTE René

TREBOUTE René

Treboute photo 2

 

Né le 11 avril 1903 à Blargies (Oise), exécuté sommairement le 24 novembre 1944 à Rastatt (Bade-Wurtemberg, Allemagne)  ; officier aviateur  ; résistant du réseau SR Alliance.

René Trébouté était le fils de Pierre Philogène et de Césarine Octavie Parment. Il se maria le 22 avril 1922 à Molliens (Oise) avec Léonce Andrée Lisbet dont il eut deux filles. Lieutenant pilote sur la base d’Aulnat et domicilié à Aubière (Puy-de-Dôme), il entra au réseau de renseignements militaires "Alliance" comme agent de renseignement du secteur du colonel Edouard Kauffmann, chef de la région Centre, avec le pseudonyme "Tranchant".
Il fut arrêté le 15 septembre à Vichy et conduit à la prison militaire du 92e RI, à Clermont-Ferrand puis à la prison de Fresnes (Seine, Val-de-Marne) le 3 novembre 1943. Transféré vers Strasbourg le 15 décembre 1943, il fut emmené par convoi au camp de Shirmeck (Bas-Rhin) le 16 décembre. Il fut transféré au camp du Struthof le 1er septembre 1944 puis déporté vers l’Allemagne où il fut incarcéré à la prison de Rastatt (Bade-Wurtemberg).
Le 24 novembre 1944 le trio Julius Gehrum, chef de l’AST de Strasbourg, Erwin Schœnner, kriminalkommissar et Reinhard Brunner, kriminalsekretär qui avait sévi la veille à Kehl arriva à Rastatt et sortit de leur cellule 12 détenus dont René Trébouté pour les conduire à proximité du petit village de Blittersdorf (Bade-Wurtemberg, Allemagne) où ils les exécutèrent deux par deux d’une balle dans la nuque près d’un pont de bois et jetèrent leurs corps dans les eaux du Rhin.
Il fut décoré à titre posthume de la Croix de guerre le 10 mai 1946 et de la Médaille de la Résistance le 13 juillet 1947.
Il obtint la mention "Mort pour la France" le 5 juin 1947 et "Mort en déportation" par arrêté du 26 février 2013 ainsi que le titre de "Déporté résistant" le 12 février 1951.
Il fut homologué comme agent P2 des FFC (Forces françaises combattantes) et chargé de mission de 2e classe de la DGER (Direction général des études et recherches) avec le grade de capitaine à titre posthume par décret du 10 juillet 1947.
Son nom figure sur le monument commémoratif "À la mémoire des agents du réseau Alliance" au Pont de l’Europe, à Strasbourg (Bas-Rhin), sur le monument aux morts de Blargies (Oise) et sur la plaque commémorative de l’église Jeanne-d’Arc à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme).

SOURCES : Dossier DAVCC Caen— Marie-Madeleine Fourcade "L’Arche de ¨Noé", éd. Fayard 1968— "Livre Mémorial des Déportés de France" de la F.M.D. tome 1— Mémorial de l’Alliance, 1948- colonel Morgat « Carrière militaire et de grand résistant di Lieutenant-Colonel Edouard Kauffmann », p. 39, 2005.