Raymonde Le Névé

 

Secteur « Chapelle»

Née le 29 juillet 1910 à Nantes (Loire-Atlantique), exécutée le 1er septembre 1944 au camp de Natzweiler-Struthof, à Natzwiller (Bas-Rhin) ; photographe ; résistante.

Fille de Joseph Marie Le Névé, maçon, et de Eugénie Clarisse Héridel, sans profession, Raymonde Le Névé dans « Equipe S.7 », photographe, entra dans la Résistance au réseau SR Alliance région Bretagne secteur Loire-Inférieure. Elle servait de lieu de rendez-vous. Arrêtée le 23 décembre 1943, elle fut déportée sous la classification "NN" ("Nacht und Nebel"-"Nuit et Brouillard"), à destination du camp de Schirmeck (Bas-Rhin), où elle arriva par le convoi du 20 mai 1944 et y fut internée au garage, ancienne remise à voiture, avec les autres femmes du réseau.
Devant l’avance alliée les 107 membres du réseau Alliance détenus à Schirmeck (Bas-Rhin), dont Raymonde Le Névé, furent sur ordre du Haut commandement de la Wehrmacht (OKW) à Berlin, transférés en camionnette par fournées de 12 vers le camp de concentration du Struthof, où ils furent dans la nuit du 1er au 2 septembre 1944, abattus d’une balle dans la nuque à la chambre d’exécution puis incinérés directement dans le four crématoire du camp, situé dans le même bâtiment.
Raymonde Le Névé a reçu la mention « Mort pour la France ». Son nom figure sur la plaque commémorative du réseau S.R. Alliance au camp de concentration du Struthof, à Natzwiller (Bas-Rhin).

SOURCES : http://maitron-fusilles-40-44.univ-paris1.fr/-MémorialGenWeb. — Wikipédia "Réseau Alliance" et "camp de concentration de Natzweiler-Struthof". — Marie-Madeleine Fourcade "L’Arche de ¨Noé" Fayard 1968. — Mémorial de l’Alliance, 1948. — État civil.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau