Marcel Derome

 

 

Photo recherchée

 

 

Secteur « Clinique »

Né le 25 janvier 1922 à La Hulpe (Belgique), fusillé le 1er avril 1944 à Karlsruhe ; électricien ; résistant belge et membre du réseau Alliance.

Marcel Derome alias était citoyen belge et exerçait la profession d’électricien. En juin 1940, il rejoignit le « Mouvement national belge », au sein duquel il aidait les aviateurs alliés abattus, commettait des sabotages contre les installations et voies de transport et surveillait les collaborateurs.
Selon le mémorial Alliance, il était agent de liaison du commissaire Philippe pour la région Toulouse-Pyrénées, secteur "Clinique".
À la suite d’une trahison, il fut arrêté par la Gestapo au domicile de ses parents le 17 janvier 1943. Le 12 avril 1943, il fut condamné à mort pour soutien à l’ennemi et détention d’armes et de munitions, par le Tribunal FK 672, à Bruxelles. Il fut incarcéré à la prison Saint-Gilles, à Bruxelles puis déporté vers l’Allemagne en janvier 1944 et interné successivement dans les prisons d’Aix-la-Chapelle, Cologne, Coblence (Rhénanie, Allemagne) puis à celle de Bruchsal (Bade-Wurtemberg, Allemagne) le 23 février 1944.
À l’aube du 1er avril 1944, il fut extrait de sa cellule ainsi que 13 autres coinculpés pour être conduit au champ de tir de la Wehrmacht dans la forêt du Hardtwald, à Karlsruhe (Bade-Wurtemberg, Allemagne) et fusillé à 7h35 avec son compatriote Marcel Felicé*. Les cadavres furent jetés dans une fosse commune, à l’extérieur de l’enceinte du cimetière central de Karlsruhe. En mai 1945 ils furent découverts par l’armée française et inhumés avec les honneurs militaires le 30 juin 1945 dans le cimetière français. Le 3 juillet 1947, les corps furent à nouveau exhumés et retrouvèrent pour la plupart leur commune d’origine.
Depuis le 1er avril 2014, une stèle rappelle à Karlsruhe leur sacrifice.

SOURCES :http://maitron-fusilles-40-44.univ-paris1.fr/- "Livre Mémorial des Déportés de France" de la F.M.D. Tome 1.— Mémorial de l’Alliance, 1948.— Site Stadtwiki Karlsruhe. — Brochure "Karlsruhe Erinnert" éditée par la ville de Karlsruhe en 2015. — Mémorial Genweb

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau