Lucien Vallet

 

Secteur « Patrouille Turenne » Région Parisienne

Né le 10 décembre 1914 à Nérondes (Cher), fusillé le 30 novembre 1942 au Mont-Valérien, commune de Suresnes (Seine, Hauts-de-Seine) ; sous-officier de carrière Radio navigant, employé ; membre du réseau Alliance.

Fils d’Antoine, gendarme, et de Marceline, née Leblond, Lucien Vallet alias « CIR.36 », de la classe 1934, s’engagea dans l’armée de l’air. Il devint sous-officier de carrière au 3e bataillon de l’air à Villacoublay (Seine-et-Oise, Yvelines). Le tribunal militaire de Toulouse (Haute-Garonne) le condamna le 24 décembre 1940 à huit mois de prison avec sursis. Il poursuivit sa carrière militaire, puis démissionna en février 1941.
En mars 1941, il fut embauché au service des cartes d’alimentation à la mairie de Saint-Denis (Seine, Seine-Saint-Denis), ville où il habitait, à l’hôtel, 86 bis rue de Paris. Il quitta son emploi en mai de la même année.
Il était en relation avec Amédée Pautard, membre du réseau de renseignements Alliance, qui travaillait avec l’Intelligence Service (IS). Lucien Vallet lui donna des plans et documents sur l’activité des usines de la région parisienne qui travaillaient pour les Allemands. Il était en outre opérateur radio. Il a opéré à la première liaison radio Paris Londres début mai 1941, a transporté lui-même et mis en batterie le premier poste de zone occupée à Saint-Ouen.
Il fut arrêté le 31 novembre 1941 par des inspecteurs des Renseignements généraux de la préfecture de police.
Il comparut le 4 novembre 1942 devant le tribunal du Gross Paris qui siégeait rue Boissy-d’Anglas (VIIIe arr.). Condamné à mort pour « espionnage », il fut passé par les armes le 30 novembre 1942 à 16 h 04 au Mont-Valérien.
Inhumé au cimetière d’Ivry-sur-Seine (Seine, Val-de-Marne), le corps de Lucien Vallet fut restitué à sa famille le 9 octobre 1947. La mention « Mort pour la France » figure sur son acte de naissance.

SOURCES : http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/-Arch. PPo., BA 2117, 1W 0925. – DAVCC, Caen, Boîte 5, Liste S 1744-601/42 (Notes Thomas Pouty). – Site Internet Mémoire des Hommes. – État civil, Nérondes. - Salle virtuelle reseaualliance.e-monsite.com.

 

 

Commentaires

  • Lefebvre-Filleau Jean-Paul
    • 1. Lefebvre-Filleau Jean-Paul Le 17/10/2017
    Lucien Vallet a été arrêté avec sept autres camarades du réseau, le 3 novembre 1941 (et non 1942). Cordialement.
  • KUF2000
    • 2. KUF2000 Le 16/03/2017
    Réponse ALLIANCE
    Merci de votre remarque.
    Nous avons fait nos recherches et avons constaté que Lucien Vallet a été arrêté le 31 novembre 1941, fusillé le 30 novembre 1942 (fiches officielles signées par Marie-Madeleine Fourcade que les membres de l'association peuvent atteindre sur le site).
    Cela répond donc à votre question.
    Nous corrigeons cette fiche en conséquence.
    Cette erreur vient d'une mauvaise transcrition du Maitron sur lequel nous nous étions basés.
    Les Allemands instruisaient les dossiers avec patience. Il était impossible qu'en quelques semaines le jugement soit effectué.
    En général, ils mettaient près d'un an.
    Cette date est donc en outre logique.

    Nous espérons répondre ainsi à votre interrogation.
  • ArgdeTas
    • 3. ArgdeTas Le 13/03/2017
    Bonjour!
    Mes excuses pour la faiblesse de mon français. Je suis australien, de Tasmanie en Australie. Je recherche l'histoire de Arthur Bradley Davies bien connu parmi ceux du réseau Alliance comme Bla un agent de mauvaise reputation de la service secret britannique.
    Je suis confus. Sur cet site c'est clair que Lucien Vallet était arrête le 3 novembre 1942. Mais, j'ai l'impressionne que dans le livre "L' Arche de Noe" par Marie Madeleine Foucade il était arrête plus tot. Je recherche l'histoire de Bla une membre de la service secret britannique et apparemment un homme qui jouait les avants doubles. Dans son livre Fourcade a dit que après son arrestation Vallet a écrit une lettre a Coustenoble de Fresnes dans lequel il accuse Bla de travailler pour les allemands. Cette lettre était significatif, meme convaincant, pour le réseau que Bla était un traitre- comme Coustenoble a dit "il y a un ver dans le fruit-c'est Bla". Ils arrivaient a cet conclusion avant les événements au commencement de octobre 1942 quand Bla était tue par le réseau. Apparemment Bla était mort par le 15 octobre et probablement pendant le weekend de 3-4 octobre ou 10-11 octobre d'après le MI6. Si Lucien Vallet était capture le 3 novembre 1942 il ne pouvait pas écrire le lettre comme décrit dans le livre de Fourcade-et son témoignage au sujet de la culpabilité de Bla serait discutable. Mais si il était arrête plus tot que le 3 novembre 1942 il serait possible comme décrit dans le livre de Fourcade. Peut-etre il y a un explication simple pour cette problème?
    Bien cordialement, et merci en avance pour votre réponse.
    Andrew Glenn

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau