ORNSTEIN Joseph

 

Photo recherchée

 

 

Secteur « E.M. Marseille »

Né le 27 août 1908 à Chrzanow (Pologne), fusillé le 30 novembre 1942 au Mont-Valérien, commune de Suresnes (Seine, Hauts-de-Seine) ; artisan fourreur ; résistant du réseau Alliance.

Fils de Hirsch et d’Hélèna, née Roller, Joseph Ornstein alias « Gigot » demeurait 54 rue du Colisée à Paris (VIIIe arr.). Il exerçait la profession de fourreur. Le statut des Juifs promulgué par le gouvernement de Vichy le 3 octobre 1940, puis le 2 juin 1941 marginalisa la communauté juive. Il rejoignit le réseau Alliance qui dépendait de l’Intelligence Service (IS).
Arrêté par la police française, il fut livré à l’Abwehr. Incarcéré à la prison de Fresnes, il comparut le 4 novembre 1942 devant le tribunal du Gross Paris qui siégeait rue Boissy-d’Anglas (VIIIe arr.). Condamné à mort pour « espionnage », Joseph Ornstein était passé par les armes le 30 novembre 1942 à 14 h 36 au Mont-Valérien.
Après la guerre, le réseau Alliance fut homologué comme unité combattante du 1er février 1941 au 8 mai 1945. L’Office national des anciens combattants de Caen (ONAC) attribua à Joseph Ornstein la mention « Mort pour la France » le 12 novembre 2012.

SOURCES : http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/-DAVCC, Caen, Boîte 5 / B VIII 3, Liste S 1744-601/42 (Notes Thomas Pouty). – Dominique Rémy, Les lois de Vichy, Romillat, 1992. – F. Marcot (sous la dir.), avec la coll. de B. Leroux et C. Levisse-Touzé, Dictionnaire historique de la Résistance, R. Laffont, 2006. – Site Internet Mémoire des Hommes. – Site Internet CDJC. – État civil, Paris (VIIIe arr.).

 

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau