MURIEL Georges

 

Secteur « Chapelle »

Né le 30 septembre 1914 à Montsurs (Mayenne), exécuté le 2 septembre 1944 au camp de Natzweiler-Struthof, à Natzwiller (Bas-Rhin) ; agent forestier ; résistant.

Fils de Louis Muriel, chauffeur d’usine, et de Léontine Landemaine, sans profession, Georges Muriel fut adopté pupille de la Nation en février 1920. Il se maria le 15 juillet 1938 au Mans (Sarthe) avec Arlette Edithe Garopain. Commis des Eaux et Forêts, Georges Muriel entra en 1943 dans la Résistance comme agent de renseignements et de liaison de la zone Poitiers-Angers, région Bretagne et secteur Nantes-Angers, au réseau Alliance. Il fut arrêté sur dénonciation dans son bureau le 9 mars 1944 par la Gestapo, au Mans et déporté sous la classification "NN" ("Nacht und Nebel"-"Nuit et Brouillard") à destination du camp de Schirmeck (Bas-Rhin), où il arriva par le convoi du 20 mai 1944 et fut interné dans le block 10 avec tous les agents masculins du réseau.
Devant l’avance alliée les 107 membres du réseau Alliance détenus à Schirmeck, dont Georges Muriel, furent sur ordre du Haut commandement de la Wehrmacht (OKW) à Berlin, transférés en camionnette par fournées de 12 vers le camp de concentration du Struthof, où ils furent dans la nuit du 1er au 2 septembre 1944, abattus d’une balle dans la nuque à la chambre d’exécution puis incinérés directement dans le four crématoire du camp, situé dans le même bâtiment.
Il fut déclaré "Mort en déportation" par arrêté du 6 janvier 2012 et "Mort pour la France".
Son nom figure sur le mur mémorial des déportés de la Mayenne, à Mayenne (Mayenne) et sur la plaque commémorative du réseau S.R. Alliance au camp de concentration du Struthof, à Natzwiller (Bas-Rhin).
Un chêne de la forêt domaniale de Bercé (Sarthe) porte son nom depuis 2002.

SOURCES : http://maitron-fusilles-40-44.univ-paris1.fr/-MémorialGenWeb. — Wikipédia "Réseau Alliance" et "camp de concentration de Natzweiler-Struthof ". Marie-Madeleine Fourcade "L’Arche de ¨Noé" Fayard 1968. — Auguste Gerhards "Tribunal de guerre du 3e Reich", Archives historiques de l’armée tchèque, à Prague, 2014. — "Livre Mémorial des Déportés de France" de la F.M.D. tome 2. — État civil.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau