DESALEUX Edith

DESALEUX Edith

Desaleux

Desaleux Edith, dite « Micheline », née le 27/11/1917, P2, groupe Mac Mahon, décédée le 4 juin 2019.

Edith Desaleux, après avoir passé son diplôme d’infirmière et commencé de travailler pour la Croix Rouge, était installée avec sa famille à Marseille où elle retrouva son cousin Henri Léopold Dor (Faon dans le réseau). Comprenant que Henri était dans la Résistance, elle lui demanda d’en faire elle aussi partie. Elle entra ainsi au réseau Alliance en août 1942 sous les ordres de Maurice de Mac Mahon, duc de Magenta (elle ne connaissait que son pseudonyme Sloghi).
Elle devint la secrétaire du PC de Paris. Son rôle était, selon son livre destiné à la famille, « de collecter les renseignements parvenus au QG, les trier, vérifier et les donner aux encodeurs/décodeurs pour l’envoi à Londres »…. « me voilà donc devenue critique d’informations et préparateur de synthèse ! » écrivait-elle.

Tous les 15 jours au plus, le PC devait déménager. Un jour, ce fut à la Porte d’Orléans, chez Robert Lynen. Suite à un voisin trop curieux, ils décidèrent de quitter les lieux. Lorsqu’ils se séparèrent au pied de l’immeuble, la Gestapo arrivait !

Elle rappelle dans ses souvenirs que, contrairement à ce que disent certains commentateurs ignorants, « tous les membres du réseau connaissaient parfaitement les risques qu’ils encouraient ». Tous enfants de la précédente guerre où les français vainquirent l’Allemagne au prix de millions de morts, Ils le faisaient pour que la France retrouve sa liberté et la fierté d’être Français.

Micheline, après la guerre, ne s’arrêta pas là. Active et généreuse, toujours souriante, elles partit dans différents pays étrangers pour aider les personnes en difficulté. Sa vie de résistante continua ainsi, sous une autre forme.

Elle mourut entourée de sa famille, le 4 juin 2019, dans sa 102e année, convaincue d’avoir rempli sa vie comme elle l’avait souhaité.