CHEVALIER André

 

Photo recherchée

 

 

Secteur « Stade »

Né le 11 novembre 1912 à Paris (XXe arr.), fusillé le 20 janvier 1944 au fort de Bondues (Nord) ; Métreur Spécialisé Serrurier ; résistant, membre du réseau Alliance.

Fils d’Achille Chevalier, pontonnier, et de Noémie Mazure, sans profession, André Chevalier, alias « Lévrier » ou « T.10 » métreur demeurant à Saint-Ouen (Seine, Seine-Saint-Denis) au 44 rue des Rosiers, avait épousé Marie Morelle. Le couple était semble-t-il en instance de divorce.
Résistant et membre du réseau Alliance depuis juin 1942, il avait été chargé de prendre des clichés du camp d’aviation allemande de Lille. Adjoint en chef du secteur (de « Tigre ») , il fut repéré par les autorités allemandes et arrêté. Ses activités de renseignement militaire intéressaient le tout nouvel appareil de répression envoyé en France par les nazis à la fin de 1943, « l’ange gardien des V1 ». Ce dernier était constitué d’un service de contre-espionnage de l’Abwehr dont la mission unique était la protection des constructions spéciales destinées aux armes secrètes de Hitler en France. Les personnes passées par ce service étaient ensuite remises au tribunal spécial du 65e corps d’armée allemand dont la particularité essentielle était le secret total entourant son activité. André Chevalier fut condamné à mort pour espionnage, le 20 janvier 1944, par cette cour martiale qui siégeait alors boulevard de la Liberté à Lille. Il fut passé par les armes le jour même au fort de Bondues. Son nom figure sur le monument de la Résistance et de la Déportation du cimetière communal de Saint-Ouen.
La mention « Mort pour la France » lui fut attribuée suivant avis du secrétaire général aux Anciens Combattants en date du 28 septembre 1945.

SOURCES : http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr - DAVCC, Caen (Notes Thomas Pouty). – Fonds « Michel Rousseau » (La Coupole) – Musée de la Résistance de Bondues, Ils étaient 68, 2010. – Laurent Thiery, La répression allemande dans le Nord de la France (1940-1944), Lille, Presses du Septentrion, 2013, p. 239-256. – Mémorial GenWeb. – État civil.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau