Brun Aimé

                                                  Croqué par Le Meur au camp

Secteur « Forteresse »

Né le 14 avril 1900 à Mesnay (Jura), exécuté sommairement le 1er septembre 1944 au camp de Natzweiler-Struthof, à Natzwiller (Bas-Rhin) ; officier d’active ; résistant SR Alliance.
Aimé Brun alias « Campagnol » , « K22 », était le fils de Séraphin, ouvrier cartonnier et de Marie Colombe Ravier. Il se maria le 22 octobre 1937 à Dijon avec Marguerite Suzanne Marie Eugénie Sarrazin dont il eut deux enfants.
Après une scolarité brillante à Arbois il fit son service militaire comme simple soldat et fut breveté pilote de chasse à Istres le 23 décembre 1921. Il sortit dans la promotion de 1925 de l’École polytechnique. Il  fut affecté le 12 mars 1928 au sein du 32ème Régiment d’Aviation devenu mixte, à l’escadrille Spa 15, sur la Base Aérienne de Dijon.
C'est vers 1928 qu'il rencontrera et se liera d'amitié avec l'Adjudant Chef Eugène Prévost, son aîné, également pilote Breveté ( n° 7794 du 29/07/1917 à Etampes) et ancien combattant de la Première Guerre Mondiale. 

 L'Escadrille Spa 15 sur Wibault  à Dijon dans les années 1930, Aimé Brun est le 2ème en haut en partant de la droite.       

 Bloch de la Spa 94, photo provenant de l'album d'Aimé Brun, et représentant un de ses camarades.

 

Affecté à la 1ère Escadre de Chasse depuis 1937, le lieutenant Aimé Brun participera à la Campagne de France sur Bloch 152. Commandant d’escadrille, il fut blessé en combat aérien le 11 juin 1940 et reçut une citation à l’ordre de la division et la Croix de guerre avec étoile d’argent.
Dès 1940, l'Activité des troupes d'occupation allemandes sur la Base Aérienne de Dijon avait été mise sous étroite surveillance par le responsable de secteur Dijon-Lyon du réseau Alliance,"Vallori ".

 

Capitaine de réserve, Aimé Brun entra dans la Résistance en mars 1941 comme chargé de mission de 1ère classe au réseau Alliance région « Forteresse », secteur de Dijon sous le pseudonyme "Campagnol" et chef du secteur de Dijon. Les Allemands qui ont installés une porcherie importante sur la Base de Dijon recruteront imprudemment Eugène Prévost, qui aux premières loges fournira rapidement à Aimé de nombreux renseignements sur les installations, les mouvements des appareils et des unités. Aimé devenu Chef de Secteur du réseau Alliance après l'arrestation de "Vallori" à Lyon fera de fréquents voyages à Paris et Lyon pour acheminer entre autres, les informations collectées par Prévost et  Paul Reuillon du Groupe Jade Amicol des FFC. Son dossier Alliance stipule qu’il également appartenu au BOA.

Début 1943, malgré sa grande discrétion, Aimé Brun sera suspecté par des agents infiltrés du Contre espionnage Allemand, et notamment par le tristement célèbre Lieutenant Merck de l'Abwehr Dijon. Brun se cachera de fin septembre à début décembre dans une ferme à Arc sur Tille.

 

Londres mettra en oeuvre son exfiltration par train + avion Lysander va Paris, mais le terrain d'aviation clandestin découvert, l'opération devra être ajournée, il n'aura alors d'autre choix que de se cacher chez son compagnon Eugène Prévost à Ouges.